Instabilité ligamentaire de l'articulation de la cheville

L'articulation de la cheville est divisée en une partie supérieure et une partie inférieure. Les articulations sont constituées de surfaces articulaires, de cartilage articulaire, de liquide articulaire, d'une capsule articulaire et de ligaments. Le complexe articulaire de la cheville comprend plusieurs ligaments. Ils stabilisent les articulations avec les muscles qui traversent l'articulation. Une force correspondante des ligaments est une condition préalable à une mobilité et une stabilisation correctes des articulations.

Une faiblesse ligamentaire (laxité) peut être causée par des facteurs congénitaux ou acquis. De ce fait, les articulations sont souvent instables. Si le ligament est trop étiré ou déchiré, même la stabilité complète d'une articulation peut être perdue.


Causes

La cause de l'instabilité de l'articulation de la cheville, essentiellement supérieure, peut être une faiblesse ligamentaire congénitale ou acquise, avec ou sans l'intervention d'autres structures stabilisatrices (par exemple, capsule articulaire, cartilage articulaire, ménisques, structures musculaires). Si le pied est tordu, avec ou sans l'utilisation d'une force externe, les ligaments de l'articulation de la cheville peuvent être trop étirés ou même se déchirer. En général, les instabilités de l'articulation de la cheville sont caractérisées par le nombre de structures ligamentaires touchées. Plus les ligaments sont touchés, plus le complexe articulaire de la cheville est instable.

Symptômes

Au départ, l'instabilité se manifeste par l'insécurité lors de la marche, qui peut être associée à des douleurs et à des bruits de craquement à l'effort. Les instabilités aiguës, par exemple une déchirure ligamentaire, provoquent un gonflement et une coloration de la zone affectée. À long terme, en particulier dans le cas de blessures aiguës insuffisamment traitées, il s'ensuit souvent une instabilité chronique, l'arthrose, c'est-à-dire une usure accrue du cartilage articulaire dans l'articulation.

Diagnostic

Si une instabilité du complexe de la cheville est confirmée par des procédures de test manuel telles que le test d'avancement du talus, des procédures d'imagerie diagnostique telles que l'IRM, la radiographie ou l'échographie suivent souvent.

Thérapie

Il existe des instabilités aiguës et chroniques de la cheville, chacune étant traitée différemment en termes de soins cliniques et de disponibilité. La thérapie dépend donc de la cause et de la gravité de l'instabilité. En règle générale, elle est effectuée de manière conservatrice, c'est-à-dire sans chirurgie. En thérapie conservatrice, la physiothérapie et les orthèses stabilisatrices sont les principaux axes de traitement. Dans le cas d'une instabilité causée par une déchirure ligamentaire, il est essentiel de prévoir l'approvisionnement d'une orthèse spécifique à chaque phase de la cicatrisation. Des soins insuffisants entraînent souvent une instabilité chronique du complexe articulaire de la cheville.


Produits associés


Les produits présentés sont des exemples d'approvisionnement. La question de savoir si un produit vous convient réellement et si vous pourrez en exploiter pleinement les fonctionnalités dépend de nombreux facteurs différents. Les facteurs décisifs sont votre condition physique, votre aptitude et un examen médical détaillé. Votre médecin ou votre prothésiste décidera également de l'appareillage qui vous convient le mieux. Nous sommes heureux de vous soutenir.